Bâle et les 40 musées (Episode 2)

Deuxième incursion hors de la ville de Bâle mais toute proche ! la Fondation Beyeler construit par Renzo Piano

Ernest Beyeler grand collectionner refuse de mettre ses collections au Kunstmuseum de Bâle car il ne trouvait pas le lieu en harmonie avec ses œuvres. Il décide alors de monter une fondation et un musée spécialement conçu pour ses des œuvres et demande à Renzo Piano de s’en charger. Le musée se situe sur la commune de Riehen sur le domaine de la villa Berower qui allie nature, lumière naturelle et intimité. Il est composé de 3 parties : une façade cachant le musée de la route, un jardin d’été qui donne une ouverture sur la campagne et collines avoisinantes et enfin le bâtiment à part entière du musée avec un toit indéfinissable, des grandes baies vitrées et un étang à fleur de vitres. Il est de plein pieds et se trouve totalement intégré au paysage. Simplicité, harmonie, intimité, légèreté, nature, art, architecture … Le visiteur est invité à un instant de repos de calme et d’immersion artistique.

J’ai trouvé ce lieu magnifique, reposant et les salles sont immenses, claires … un endroit parfait pour se plonger dans une exposition et se ressourcer ! Beyeler possède une collection impressionnante avec des tableaux de renoms comme « Le bassin aux nymphéas » ou « La Cathédrale de Rouen « . On peut également citer :  Brancusi, Paul Cézanne, Henri Matisse, Pablo Picasso, Alberto Giacometti ou Francis Bacon. Toute la liste ici.

L’exposition temporaire Thomas Schütte m’a d’autant plus emballée par l’univers et les œuvres de cet artiste allemand hors du commun. Ses thèmes de travail « la forme humaine et ses différents modes d’expression ». Sculptures en céramique, en métal (acier, aluminium, bronze), en pâte à modeler, en bois ou en verre, portraits à l’aquarelle et photographies contrastées. Ce qui me plaît dans son œuvre c’est cette recherche d’expérimentation continue qui ne permet pas de le cantonner dans une catégorie artistique. Corps de femme, tête de monstre, géant, miniature, masque … Il cherche à  » élucider la nature de l’homme, de la condition humaine, par la représentation de figures et de têtes ».  Plus d’info sur l’expo ici.

Un musée à voir sans hésitation !

– la Kunsthalle est un lieu d’expositions temporaires d’art contemporain et d’architecture. Depuis 1876, ce lieu est intégralement consacré à l’exposition de l’art. En plein centre ville à côté de la fontaine de Tinguely, elle mérite un petit tour !

Publicités

Une réflexion sur “Bâle et les 40 musées (Episode 2)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s